VTT : comment s’entraîner à la maison ?

Publié le : 15 novembre 20214 mins de lecture

Le VTT est une activité qui allie puissance, équilibre, endurance et explosivité (capacité à enclencher, en un temps court, une forte contraction musculaire). Il est, de ce fait, considéré comme une discipline complète. Seulement, pour observer des résultats constants, il est important de bien s’entraîner. Mais quel programme d’entraînement faut-il suivre à la maison afin de progresser? Pour cela, plusieurs solutions existent.

S’entraîner sur un Home Trainer

Avant de procéder à l’achat d’un vélo de route au meilleur prix, il serait judicieux d’apprendre à s’en servir et d’avoir les conditions physiques adéquates. Afin d’y arriver, nombreux sont ceux qui se tournent vers le Home Trainer. En somme, ce dernier est un dispositif sur lequel on fixe son VTT ou son vélo de route. Compatible avec ces deux types de vélo, son objectif est de permettre à l’utilisateur de pédaler sur place. Ce qui lui permet de s’entraîner sans quitter son domicile.

Différent du fameux « vélo d’appartement » où l’appareil doit être fixé, le Home Trainer permet aux cyclistes de rouler avec leur propre vélo. Ainsi, ils peuvent effectuer des réglages si nécessaires et s’habituer plus facilement à leur appareil.

Généralement, on peut dénicher trois sortes de Home Trainers sur le marché. En occurrence, le modèle avec des rouleaux, à transmission directe et à résistance. Le plus souvent, le choix dépend du niveau du cycliste, la résistance ainsi que la praticité de l’appareil.

Faire des pompes et des squats

En général, un vrai rider a un bon équilibre musculaire et une bonne tonicité. Grâce à cela, il a plus d’endurance et peut affronter tous types de trails. C’est une des raisons pour laquelle la majorité d’entre eux entament des séances d’entraînement spécifiques afin de renforcer leurs muscles. En choisissant les pompes, par exemple, les cyclistes peuvent muscler leur buste, leur hanche et leurs bras. Dans ce genre de cas, certains optent pour les pompes classiques alors que d’autres préfèrent être plus innovant. Notamment, en effectuant des pompes sur une jambe.

Faire des squats est également un entraînement efficace. En effet, ils permettent aux riders d’améliorer leur puissance sans leur VTT. Pouvant être pratiqué à la maison, ces exercices ne prennent souvent qu’un quart d’heure et peut se faire à toute heure.

Se mettre aux haltères

Il n’y a rien de mieux pour renforcer son dos et ses épaules que les haltères. Ceci dit, pour que les séances portent leur fruit, il est conseillé de bien les tirer le plus près possible de son corps. Par ailleurs, afin d’en tirer profit au maximum, bon nombre de cyclistes allient les exercices de planche aux haltères.

Plan du site